Qui suis-je ? 

Il était une fois…

Once upon a time…

Emmanuelle Bottreau

Ancienne photographie d'Emmanuelle Bottreau de FacilitationS, enfant.

Une fois n’est pas coutume, je vais vous raconter une histoire.

Mais cette fois, il s’agit de la mienne.

Pas de princesses, de chevaliers ni de dragons ici, on est bien ancrés dans le monde réel. Mais rien ne nous empêche d’ajouter un petit grain de folie à cette page, n’est-ce pas ?

Il était une fois une petite fille qui adorait raconter des histoires…

L’écriture, la créativité et l’imagination m’ont accompagnée depuis l’enfance, pour mon plus grand bonheur. J’ai commencé très vite à écrire des histoires, puis à en raconter aux enfants quand j’étais animatrice en colonies de vacances et en centres de loisirs.

Le goût de l’écriture s’est mué en une vraie passion.

J’ai souhaité la nourrir et la pratiquer grâce à des cours à l’Aleph, des ateliers auprès de conteurs (Michel Hindenoch, Annie Kiss) et des rendez-vous associatifs où je racontais des histoires à des enfants et des personnes âgées.

J’ai ressenti énormément de joie en transmettant toute la diversité du conte et en partageant des moments magiques !

Plus tard, j’ai accompagné des enfants et des adolescents malades à l’Hôpital Saint Louis à Paris, en tant que bénévole de l’association des Blouses Roses.

J’ai été marquée par l’incroyable vitalité, la joie et l’authenticité de ce lieu. Cette expérience m’a marquée et a confirmé mon besoin d’écrire, tout en ouvrant une nouvelle voie : et si les contes pouvaient aider à guérir ?

Les confinements successifs en 2020 m’ont laissé du temps pour écrire. J’ai donc pris la plume pour me consacrer aux contes sophrologiques à destination de tous : enfants, adolescents, adultes. C’était ma contribution, ma façon d’accompagner les besoins en cette période troublée.

Photo d'Emmanuelle Bottreau, sophrologue à Fougères

Des ressources humaines à la sophrologie…

Mais revenons au début : il était une fois une jeune fille qui aimait étudier…

Après un parcours scolaire classique, j’ai étudié la Psychologie du Travail à l’Université Paris 5 (René Descartes). Et je dois préciser à ce stade de l’histoire que j’avais aussi de bonnes notes en anglais.

Pendant 20 ans, j’ai exercé différentes fonctions en Ressources Humaines dans les secteurs informatique et bancaire. Mon rôle était d’accompagner les collaborateurs dans la gestion de leur carrière, mais aussi de conseiller les structures dans leurs évolutions.

L’humain doit être au centre de l’entreprise et il faut lui laisser le temps du cheminement, du développement professionnel et personnel. Ce n’est pas une histoire que je me raconte, c’est ce que je crois profondément !

J’ai souhaité m’orienter vers une approche plus humaniste et je me suis formée successivement au métier de Sophrologue à l’ISR, puis au Coaching individuel. Ce cheminement m’a confortée dans le désir de me consacrer à la sophrologie, de laisser l’espace et le temps pour le développement de chacun, en toute autonomie et avec beaucoup de bienveillance.

Reprenons le fil de notre histoire. La petite fille a grandi et est devenue maman, mais elle n’a jamais oublié son enfant intérieur…

Et quel meilleur rôle que celui de maman pour raconter des histoires ? Mon goût pour les contes thérapeutiques et la sophrologie orientée vers les enfants, les adolescents et les adultes à besoins spécifiques s’est développé à mesure que j’accompagnais ma propre fille, hypersensible, neuro-atypique et souffrant de harcèlement scolaire.

Ma boussole, c’est mon enfant intérieur, avec qui j’ai toujours gardé le lien ! C’est un guide précieux dans ma pratique. C’est également lui qui tient parfois la plume lorsque je créé des contes sophrologiques. Mes histoires sont donc disponibles en français et bientôt en anglais (tu te souviens, je t’ai dit que j’avais de bonnes notes en anglais).

Ils vécurent heureux et… écrivons la suite ensemble !

De toutes ces histoires parallèles ainsi que de mon appétence pour le monde de l’entreprise et de mon désir de transmettre est né FacilitationS. J’ai créé mon entreprise en 2019 pour accompagner notamment les personnes à besoins spécifiques (troubles Dys, hypersensibilité, TDA-H, haut potentiel…) grâce à la sophrologie.

J’apporte, dans un cadre bienveillant et en toute autonomie, une méthodologie, une autre connexion au corps et à soi, pour une meilleure gestion du stress, des émotions et des angoisses, une amélioration de la qualité du sommeil et un développement de la concentration, notamment.

Je laisse la place à l’authenticité et au rythme de chacun. Je laisse également une grande place à l’écoute, afin d’apporter une aide adaptée. J’apporte aussi un autre éclairage à ma pratique en sophrologie avec des formations que j’ai suivies en Brain Gym et en Méditation Pleine Conscience.

Aujourd’hui, je reçois en séances individuelles en sophrologie à Nouvoitou et à Fougères, mais aussi à distance. J’anime également des ateliers spécifiques sur l’hypersensibilité, le TDA-H, les troubles dys, ainsi que des ateliers parents-enfants pour faire découvrir la sophrologie, mais aussi autour des contes sophrologiques (que j’ai écrits !)

J’interviens en outre auprès d’associations comme Ewenlife (information et entraide pour les personnes atteintes de maladies rares), Z-Lab (soutien des enfants en situation de phobie scolaire) et Prospectives (mieux vivre ensemble et amélioration de la qualité de vie).