A propos des contes sophrologiques …

par | Sep 11, 2021 | Non classé | 0 commentaires

Aimez-vous les contes ?

Je voudrais vous parler de contes, de leurs bienfaits mais aussi des différents types de contes..

et des bienfaits des contes sophrologiques …

Vous avez pu le constater, il existe différents types de contes dont les contes merveilleux

(contes de fées) qui sont les plus connus. Mais d’où viennent tous ces contes ? A l’origine, il y a le conte

et la nouvelle. On a tendance, déjà, à mélanger conte et nouvelle.

Les deux sont des récits courts. Si l’on parle de mots pour qualifier la nouvelle, l’anglais dirait 

« a short story » (histoire courte) et l’américain utilise le terme de « a short fiction » (fiction courte). 

Pour l’italien, c’est « racconto » (récit raconté) mais c’est lui qui a crée en premier le terme de nouvelle, 

en latin « novellae » (nouveaux récits). Pour le mot en espagnol, cela s’appelle conte mais sans faire de 

distinction entre le conte et la nouvelle.

Dans l’Histoire (avec un grand H!), le premier recueil de nouvelles serait italien, « Les facétieuses nuits » de

Straparola publié en 1550 à Venise avec les 73 récits nommés fables. C’est en fait un mélange de ce que

l’on peut appeler aujourd’hui les contes – des récits fictifs qui se donnent pour tels qu’ils sont écrits – et les

nouvelles – des récits fictifs qui empruntent à la réalité et se donnent pour véridiques. 

Cela montre que la distinction est mince, fragile. Il y a donc les concepts de réalisme pour la nouvelle et 

de merveilleux pour le conte qui ne vont pas forcément s’opposer mais bien s’allier dans un « merveilleux 

réaliste » ou un  « réalisme du merveilleux ». C’est le propre de la fiction d’avoir ces subtils mélanges 

entre ce qui vient de la réalité et ce qui vient de l’imagination.

La définition du conte

D’après Louis Timbal-Duclaux , il y a 5 critères pour la définition du conte = 

C’est une oeuvre le plus souvent écrite en prose (bien que Charles Perrault et La Fontaine aient écrit des 

contes en vers). Le conte raconte des histoires, des aventures humaines sous forme de récit

Contrairement aux mythes, le conte ne raconte pas les faits des dieux et de leurs héros. 

Le conte est un récit d’origine populaire à transmission orale. Son but est d’instruire, tout en distrayant

parents et enfants.C’est un récit qui fait intervenir des pouvoirs surnaturels et qui tend vers le 

fantastique, le merveilleux comme les animaux qui parlent, …

Les différents types de contes

Il existe différents genres de contes et ont été répertoriés et vous en connaissez certainement plusieurs styles…

Les contes merveilleux ou contes de fées 

Ils commencent par une formule magique comme « Il était une fois », ne s’attachent pas aux règles de 

vraisemblance : les animaux parlent, les objets ont des pouvoirs magiques. Ils sont habités par des 

personnages stéréotypés. Les contes expriment les difficultés de la condition humaine. Ils sont orientés 

vers le triomphe du héros principal (prince ou princesse, chevalier, frères et soeurs, …) contiennent une 

morale ou un message à la fin de l’histoire. 

Les Contes facétieux ou comiques

Ils fonctionnent sur le registre de l’humour et mettent en scène un personnage choisi pour ses qualités 

de ruse et de malice. Ce dernier joue un bon tour à un autre personnage choisi pour ses défauts. 

Les Contes en randonnées, à formule

Ces contes sont des enchaînements à la fois rigides et poétiques, qui, après un périple, ramènent au point 

de départ afin que tout rentre dans l’ordre. Ils se caractérisent par leur forme répétitive qui procède 

de l’énumération. C’est une initiation à la poésie du langage, à la richesse du vocabulaire, 

à la variété des structures narratives. 

Les Contes étiologiques, des origines, ces Contes des pourquoi (Muriel Bloch !)

Ils fournissent des explications fictives et poétiques sur l’origine des plantes, des animaux ou des astres.

Leur démarche est scientifique au départ car basée sur l’observation, cependant les théories proposées

sont fantaisistes. Pour apporter la preuve, tout y est permis et surtout la mauvaise foi. 

Les Contes d’animaux

Ce sont des contes qui mettent en scène uniquement des animaux. Les personnages sont des animaux 

domestiques et des bêtes sauvages qui sont doués de la parole. Ils se comportent comme les humains, 

tout en conservant certaines caractéristiques propres à leur animalité. Ces personnages sont très proches 

de nous, ce qui favorise l’adhésion à l’histoire et la possibilité d’identification. 

Les Contes modernes

C’est l’ introduction du merveilleux dans un contexte moderne. Les contes modernes n’ont qu’une 

seule version. Les personnages n’y sont pas stéréotypés, contrairement au merveilleux. 

Les contes sophrologiques

Ce sont des contes, des histoires avec des visées et une intentionnalité sophrologique. Ils permettent 

d’avoir accès aux bienfaits de la sophrologie à travers la relaxation, des visualisations, la concentration, 

la respiration et des mouvements corporels qui peuvent être effectués durant l’histoire racontée.

Les histoires sont positives et permettent à celui / celle qui écoute d’accéder à de la détente, 

un retour à soi et plus de positif, de découvrir ses capacités. Ils peuvent s’adresser aux enfants, 

adolescents et aux adultes. Ils permettent par exemple une meilleure gestion des émotions, du sommeil 

et du stress, …

Les contes thérapeutiques

Utilisés depuis longtemps dans la médecine traditionnelle orientale, les contes thérapeutiques exposent 

une situation réelle déplacée dans un contexte imaginaire..

Comme dans les contes traditionnels, les enfants comme les adultes peuvent se reconnaître dans le 

héros ou l’héroïne, tout.en ayant l’impression qu’on ne parle pas  d’eux précisément. Bien que l’histoire 

parle d’autres enfants ou d’autres adultes, ils pourront se représenter les situations décrites en 

fonction de leurs propres vécus.

Les contes thérapeutiques sont recommandés pour faire face à des moments difficiles. Ils sont conçus 

de manière à aider à traverser les épreuves du quotidien. Ils utilisent souvent des symboles et des 

métaphores et ne s’adressent pas directement aux fonctions rationnelles, analytiques. Le fait de ne 

pas privilégier les facultés intellectuelles (analyse de la situation, explications au 

comportement, répondre aux questions “Pourquoi ?”…) permet de mieux répondre à des 

questions d’ordre émotionnelles.

Ainsi ces contes, d’après Jacques Salomé – psychosociologue, conférencier, auteur ont « ce pouvoir 

de toucher en nous simultanément plusieurs registres, de réactiver notre inconscient, de stimuler 

la mémoire de nos oublis, de susciter un autre regard, une autre écoute, d’être porteurs d’énergie créatrice ».

Toujours selon Jacques Salomé, ce type de contes peut ainsi guérir un symptôme, modifier ou transformer 

une relation vécue comme insatisfaisante ou douloureuse. Mais ces contes peuvent aussi restaurer des 

liens conflictuels et provoquer un changement dans une manière d’être.

Voilà, vous avez pu voir tous les contes et leurs genres, des contes en folie pour vous divertir, 

vous aider à aller mieux ou vous guérir. Il ’est possible d’aller de l’un à l’autre, d’aimer ou

 de ne pas aimer… 

Vous avez la liberté, vous avez cette liberté alors bonne lecture… et bonne écoute d’un des contes sophrologiques

En supplément, le conte sophrologique en podcast “Ala plage” =

https://smartlink.ausha.co/a-la-plage/conte-sophrologique-a-la-plage

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *